Titre

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 22 janvier 2019

Le Sentier, le 22 janvier 2019

 

Informer et faire réagir pour la planète : pour la 14ème fois, le Festival du Film Vert revient en mars !

Motivées à la fois par le magnifique intérêt manifesté par le publuc en 2018 (plus de 18'000 spectateurs, le double de la fréquention de 2016), par l'envie de faire découvrir d'excellents documentaires des quatre coins de la planète et par l'urgence de provoquer des réactions positives, les quelques 70 équipes de bénévoles qui organisent le Festival du Film Vert sont en train de concocter un programme de qualité avec de nombreuses animations et interventions de spécialistes. Et pour la première fois, le Festival devient trilingue puisqu'il aura lieu également en Suisse italienne !

Depuis 2006, le Festival du Film Vert présente chaque année une sélection des meilleurs documentaires actuels traitant de sujets en rapport avec le développement durable, la nature, l'écologie au sens le plus large. Au fil des années, le festival s'est développé dans toujours plus de villes, d'abord en Suisse romande, en France voisine, puis en Suisse alémanique et à partir de cette année également au Tessin.

La soirée d'ouverture aura lieu le samedi 2 mars à Zurich, à la Rote Fabrik. Après la projection de plusieurs films nominés durant la journée, le 10ème Prix Tournesol sera remis en soirée par un jury international. Il devra choisir parmi les 6 films nominés par le comité de sélection du Festival en novembre dernier à Lausanne.

Le Prix Greenpeace Suisse 2019 sera également décerné par la porte-parole de Greenpeace, partenaire du Festival depuis 2009, et pour la première fois le Prix FIFEL sera remis au meilleur film traitant de questions énergétiques.

Le comité de sélection du Festival a retenu un film principal, sorte de coup de coeur, qui sera projeté partout et dans les trois langues du Festival : il s'agit de La Terre vue du coeur. Autour de Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent : la biodiversité est aujourd’hui menacée. Si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres, de plus en plus nombreux, s’y attaquent à bras le corps et créent des solutions. Ensemble, dans ce film dédié aux générations futures, ils nous rappellent à quel point le vivant sous toutes ses formes est un fascinant et touchant mystère… qu’il ne tient qu’à nous de préserver ! Selon Nicolas Guignard, directeur du Festival, « ce film beau, un peu philosophique, réussit à la fois à attirer l'attention sur la gravité des menaces qui pèsent sur la biodiversité (humains compris), tout en donnant de l'espoir et l'envie de s'engager. J'espère qu'il contribuera à cette réaction collective dont nous avons tellement besoin.»

Une soixantaine d'autres films traitant de sujets variés autour du développement durable au sens le plus large du terme seront présentés. Le comité de sélection privilégie les films qui donnent envie d'agir. Et c'est dans cette même intention que de nombreuses interventions de réalisateurs, de scientifiques ou autres personnes engagées sont prévues après les projections. En effet, la volonté de ce festival est d'être un espace de réflexion et de débat sur notre futur et un lieu de rencontres convivial.

Le programme 2019 au complet sera dévoilé à la mi-février sur le site internet du Festival (www.festivaldufilmvert.ch).

Virginie Guignard

Directrice de communication « Association Les Films Verts »

presse@festivaldufilmvert.ch

079 256 26 48

PS : l'affiche du 14ème Festival du Film Vert n'est pas un montage. Il s'agit d'un manège abandonné qui a été tiré dans la mer par un ouragan, aux Etats-Unis. Cette photo pourrait s'intituler « Fini de jouer ! »